Le récit de vie à la première personne

1- L'autobiographie :

  

Dans l'autobiographie, le narrateur aui est en même temps l'auteur et le personnage principal, raconte sa vie à la première personne "je". Il s'engage à dire toute la vérité dans un contrat établi avec le lecteur sous forme de pacte autobiographique.

  

" je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature; et cet homme, ce sera moi. Moi seul. Je sens mon coeur et je connais les homme. Je ne suis fait comme aucunde ceux que j'ai vus. J'ose croire n'être fait comme auccunde ceux qui exisent ".

J.J. Rousseau, Les confessions, 1770. Livre I. 

 

 

 

2- Le roman autobiographique :

  

Dans le roman autobiographique, la vérité se mêle à la fiction. Le narrateur différent de l'auteur dont il raconte la vie à la première personne.

 

" - Et toi, Vingtras, que feras-tu?

   - Je ferai les Tombes révolutionnaires. L'idée ,'est venue de visiter les cimetières où sont enterrés ceux qui sont morts pour le peuple. Je suis parti de bonne heure souvent, pour aller réfléchir devant ces tombes de tribuns et de poètes. J'ai rôdé autour des grilles, j'ai dégrangé les veuves qui apportaient des bouquets. Je ferai l'histoire de ces morts, je citerai les phrases gravées au couteau noir sur la pierre ".

Jules Vallès, Le Bachelier, 1881. Chapitre " Mes colères ".

 

  

  

 3- Le journal intime :

Dans le journal intime, le narrateur est le même que l'auteur. Ce récit s'écrit au jour le jour à la première personne " je ". Il contient des événements réels, mais on peut trouver des journaux fictifs dans certains romans et nouvelles.

" Après dîner, je lis chez Daudet l'année 1877 de JOURNAL et je rencontre toutes sortes d'hésitations de la part de la mère et de la fille à laisser passer le morceau de la jeune fille toute heureuse sans attendrissement de sa pitié pour les malheureux ".

Jules et Edmond de Goncourt, Journal, 1956, volume III. 

 

 

 

4- Les  mémoires :

Dans les mémoires, le narrateur est en même temps le personnage principal. Le récit est raconté à la première personne, mais la vie du héros occupe une place réduite par rapport aux faits historiques évoqués. Les mémoires sont donc avant tout un témoignage sur une époque déterminée. 

 

" Bonaparte appartient si fort à la destination absolue, qu'après avoir subi le despotisme de sa personne il faut subir le despotisme de sa mémoire. Ce dernier despotisme est plus dominateur que le premier, car si l'on combattit quelques fois Napoléon alors qu'il était sur le trône, il y a consentement universel à accepter les fers que mort il nous jette. Il est un obstacle aux événements futurs. Comment une puissante sortie des camps pourrait-elle s'établir qprès lui? ".

Chateaubriand,Mémoires d'outre-tombe, 1848, Livre XXIV, chapitre VIII.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus